ALLEMAN Jacques- Architecte

Biographie

Architecte - François-Jacques Laussus Alleman, dit Jacques Alleman, né le 12 septembre 1882 à Bordeaux - Décédé le 31 octobre 1945 à l'hôpital St-Sauveur de Lille

Il grandit place de la Bourse à Bordeaux, où son père François Alleman tient un commerce de bouchons pour les négociants en vin des quais des Chartrons. Il est le petit-neveu du folkloriste Jean-François Bladé (1827-1900), renommé pour sa collecte des traditions orales de Gascogne. Sa sœur, Jeanne-Marie-Bernarde Alleman (1885-1938), écrivain connu sous le pseudonyme de Jean Balde (en hommage à son grand-oncle), est une proche de la famille de François Mauriac, et est notamment récompensée en 1928 par le grand prix du roman de l’Académie française pour Reine d’Arbieux.

Jacques Alleman fait ses études à l’école des beaux-arts de Paris (atelier Pascal) jusqu’en 1909, puis s’installe à Lausanne.

Pendant la Grande Guerre, il combat, avec le 418e régiment d’infanterie, sur les champs de bataille de l’Artois, de Verdun, de la Somme et de l’Aisne. Démobilisé le 4 mars 1919, il est décoré de la croix de guerre, de la médaille de la victoire et de la médaille commémorative. Il ouvre alors un cabinet à Béthune, entre autres avec Léon Guthmann et Marcel Gillon (décembre 1919) ; il se marie peu après avec Marie-Joséphine-Germaine Lafon, originaire de Saint-Puy (Gers).

Durant la Seconde Guerre mondiale, Jacques Alleman part se réfugier à Bordeaux.
En 1945, il regagne Auchel, où il s’est fixé, mais meurt à l’hôpital Saint-Sauveur de Lille le 31 octobre de la même année.

Œuvres

Auteur de la reconstruction de Béthune, il est aussi l'architecte des monuments commémoratifs de la Grande Guerre à Lille :

  • - monument aux morts adossé aux restes du Palais Rihour (Place Rihour), dit « Melancolia », sculpté par Edgar Boutry ;
  • - monument aux victimes des 18 Ponts ;
  • - monument à Léon Trulin ;
  • - monument Foch (avec le sculpteur Edgar Boutry ;
  • - monument aux pigeons voyageurs (sculpteur Alexandre Descatoire) ; Il est l'auteur avec la sculptrice Yvonne Serruys du monument à Albert Samain.

Il a construit l'Institut Diderot (aujourd'hui lycée Baggio), boulevard des Défenseurs de 1934 à 1938 et s'est associé à Émile Dubuisson pour participer au concours de la cité hospitalière de Lille.

Bibliographie

Archives départementales du Pas-de-Calais, 2300 W 20. Conception de l'exposition sur la reconstruction du Pas-de-Calais : notices biographiques sur les acteurs de la reconstruction.

Monuments dont il est l'un des auteurs

Béthune (62400)

Place

1914-18, 1939-45, Autres

Mur, Minerve, Couronne de lauriers, Palme(s)

Lille (59000)

Place

1914-18, 1939-45

Mur, Bas-relief, Groupe de Poilus, Femme = Paix, Groupe

Lille (59000)

Place

1914-18

Colonne quadrangulaire, Bas-relief, Femme = Paix, Pigeon, Serpent

Lille (59000)

Rue/Route

1914-18

Monument , Bas-relief

Lille (59000)

Place

1914-18

Piédestal, Statue équestre, Croix de Guerre