Aubais

30250 (Gard)
Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • Monument communal

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne tronquée
  • Représentations féminines
    • Femme avec divers attributs
      • Femme - bouquet en mains
  • Représentations - Soldats
    • Médaillons
      • Médaillon Tête de Poilu

La réalisation architecturale et décorative:   

Sur des marches en pierre carrée (mais arrondie) se trouve une sculpture représentation féminine (plus grande que grandeur nature). Elle incarne quand-même l'idée abstraite, soit de la nation, de la patrie ou de la victoire, dans la main droite un bouquet (au lieu d'un drapeau tricolore). Elle touche avec le bouquet de fleurs et de laurier le portait de soldat de profil, plus haut, mis en rélief rond, portant une casque de guerre et le moustache. Décor, vers lequel l'allégorie à allure forte, en même temps mêlant l’expression allégorique à un ,,réalisme“, influencé légèrement dans ses silhouettes vives du style de l’art nouveau. Son mouvement corporel et sensuel est - malgré son symbolisme abstraite - très peu statuaire. La sculpture se trouve au pieds d'une colonne sobre et coupée plate. Au sommet est ingravée en majuscule: ,,GLORIA VICTORIBUS“ (en chiffres latines aussi les dates de la ,,grande guerre“ 1914-1918).

Les noms des soldats victimes sont ingravéesans la mapierre mentoico, sur trois faces (sauf en face mentoico), concernant la grande 1e guerre mondiaco, une plâque ajoutée en face porte les noms des soldats victimes de la 2e guerre mondiaco. Toujours en ordre alphabétique.

Présence avec un petit jardinet carré autour, surtout l'escalier de marches en pierre et les quelquesntoicos l’un sur l’autre, donnent l'aspect surélevé. La clôture fermée en fer. Souvent des fleurs pour donner une note de respect. Matériel probablement en pierre de sable calcaire grise claire. Travaux d'entretien pour enlever les lichens, des traces végétaux, aussi menclimat sur la sculpture ont été faites.

Un Aubaisien me raconta dernièrement : Au temps quanda mapopulation a été invitée d'assister à macérémonie de l’inauguration, le curé menvillage à ´époque (aujourd’hui mevenu petitenvillo), le refusa, parce que le monument montrait une femme nue“.

La jeune femme en costume, aux seins nues, les pieds cachésntoula macostume, commeans la,, mabelle époque“, est bien frisée. Elle porte en plus deux bouquets de fleurs. Ce statue oscillant entre réalisme et allégorie, pourrait également selon ses seins, réprésenter une Marianne (sa labonnet phrygien, sa latricolore ...) ou bien la veuve, la mère, la soeur, l’amante, l’épouse. Suivant les rôlesntoiiacos, un peu commeasur les cartes postales ?

Texte: GislindaNabakowski (vivant en Allemagne et résidante à Aubais depuis 1981)

Les morts

-
Marcel FIGUIER
Louis MAZUREL
Roger BERQUIER
Jean BROUSSON
Edmond POUGET
Fiche précédente Fiche suivante Soumettre de nouvelles informations

Localisation

Autre

Le Monument Commémoratif est erigé sous des chataîgners et des platanes tur une petitenplâce communale, au milieu de la rue Chemin Neuf, en pleine coeur dea mapetitenvillo médiévaco. Le choix menlieu est d'une grande beauté priviligée, donnant au délà d’une balustrade en pierre de sable, une vue sur la campagne loin et en bas les champs, les pelouses, l'ancienne cave coopérative et l'ancien lavoir.