Blangerval-BlangermontBlangerval

62270 (Pas-de-Calais)
Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument communal

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Pilier surmonté d'un pyramidion
  • Ornementation civile et militaire
    • Casque
    • Armes
      • Canon
  • Ornementation associée
    • Armes et drapeaux entrecroisés
  • Autres éléments
    • Entourages
      • Entourage Bornes/Chaînes

Economie

Prix

3400 francs

Commentaires

Commune formée par la réunion de Blangerval et Blangermont (arrêté préfectoral du 23 octobre 1972).

Les morts

JOUET Georges 1er R.I. 30 Janvier 1915
WUILLOT Charles 73ième R.I. 10 Octobre 1916
LARIVIERE Cyprien 328ième R.I. 5 Septembre 1917
COURBET Joseph 8ième R.I. 13 Septembre 1917
PINART Louis Lieutenant 30ième R.I. 6 Juin 1918
DELANNOY Achille 233ième R.I. 28 Juillet 1918

Historique du monument

  • - Nom de commune (ancien, hameau)
    BLANGERVAL
  • 1920
  • Inauguration 28/11/1920
  • 1922
  • Inauguration - Presse 02/12/1922
    Source : L’Abeille de la Ternoise

    L’Abeille de la Ternoise du 2 décembre 1922 (Mémorial du Ternois) -- L’inauguration du monument aux Morts a lieu le dimanche 28 novembre 1922 à 2 heures, ...

    Lire la suite
    Inauguration - Presse 02/12/1922

    L’Abeille de la Ternoise du 2 décembre 1922 (Mémorial du Ternois) --

    L’inauguration du monument aux Morts a lieu le dimanche 28 novembre 1922 à 2 heures, sous la présidence de M. Dupire, conseiller général, en présence de MM Pénet et Willerval de Séricourt, conseillers d’arrondissement et avec le concours de la musique de Conchy-sur-Canche.

    Au cours de cette cérémonie, les habitants de la commune de Blangerval ont, par leur attitude respectueuse et recueillie, témoigné de leur vive gratitude et de leur profonde reconnaissance envers ceux d’entre eux qui se sont sacrifiés pour la défense de la Patrie.

    Le matin, à 10 h, une messe de « Requiem » est célébrée pour les soldats.

    A 1 h 30, les autorités sont reçues chez M. Larivière, maire, puis le cortège qui s’est formé à la mairie, se met en marche dans l’ordre suivant : en tête le clergé, puis une jeune fille, Adélina Lejosne, richement costumée et portant deux drapeaux, représentait la France, escortés de deux petits poilus de 7 ans. Les mutilés, précédés de leur drapeau, suivent. Derrière eux viennent : l’Alsace-Lorraine, incarnée par Alice Nivelle ; six fillettes portant les couronnes des morts escortées chacune de deux enfants coiffées d’un diadème blanc ; un groupe de jeunes filles de blanc vêtues et chargées de fleurs ; la musique de Conchy-cur-Canche, les autorités, les anciens combattants, les familles des morts. Le Curé bénit le monument et prononce une émouvante allocution.

    Puis, après le commandement du « Garde à vous », se fait l’appel impressionnant des morts. Des discours sont ensuite prononcés par MM Larivière, frère du maire, au nom de la commune ; Catelin, au nom des anciens combattants ; Leclercq, avoué, délégué de l’association des AC de Saint-Pol ; Dupire, conseiller général ; Willerval de Séricourt, conseiller d’arrondissement. Les enfants des écoles exécutent parfaitement deux chants de circonstances ; alice Nivelle et Adélina Lejosne déclament avec expression « Dormez Héros et « La France à ses Morts ».

    Enfin M. Lejosne, adjoint, clôture la cérémonie par des paroles de remerciements à la nombreuse assistance.

    Telle est rapidement esquissée, la belle et patriotique cérémonie qui fait honneur à la petite commune de Blangerval.