Lallaing

59167 (Nord)
Conflits commémorés
  • 1914-18
  • 1939-45
  • AFN-Algérie (54-62)
  • Monument communal

Description du monument

Caractéristiques

  • Structure
    • Pilier commémoratif
      • Colonne quadrangulaire
  • Décorations militaires
    • Croix de Guerre

Les morts

1914BOULANT FrançoisBOURDON OscarCARBONNEL LucienCARON HippolyteDELANNOY ErnestDELANNOY EugèneDELANNOY JosephDHELEMME MarcelDUPUIS AnatoleDUPUIS EdmondFLEURY ArthurGUILLAUME AlphonseROUSEAUX PierreLAGACHE GeorgesLEGRAND PaulLOUBET FrançoisMAZINGUE CharlesMONCHECOURT CharlesRAMIOLLE FerdinandWALLET Cléophas--1915BAR AlfredBASTIEN AndréBERNARD AlphonseBLERVAQUE LouisBESIEUX AlfredBESIEUX GeorgesBRISSE JulesCAPELLE AngeDASSONVILLE AmédéeDASSONVILLE Joseph
DEBRUILLE Jean BaptisteDEREGNAUCOURT JosephDEVRED AlfredDEWASMES OscarDUBOIS ÉmileDUCATILLON JosephDUJARDIN JulesDUJARDIN JulienDUSSE JosephFAUQUEUX MarcelJARBEAU FerdinandLAMOUR Alphonse--LAMOUR LéonLENGLIN EugèneMARESCAUX ÉmileMAZINGUE MarcelNOTTEZ CharlesTENEDOS HenriTRÉDEZ GeorgesVANDENBROUCKWACQUEZ CharlesWACQUEZ ÉmileWACQUEZ FrançoisWASSON ÉmileWILLIATTE Victor--1916BLASSEL HenriBODELLE ThéophileBOULANT ErnestCARON PaulCOGEZ Henri
DELANNOY AlphonseDEVRED PrivasDUBOIS Jean-BaptisteDUBOIS JulesDUBUIS ArsèneFOURDRIN MauriceHERBO ÉmileJOSEPH DenisLOUBET JulesLOUBET Jules JosephMORELLE LouisPARENT JulesPENEZ HenriTAILLEZ HenriTAILLEZ LouisWACQUEZ Camille--1917BLERVAQUE OmerBOULANT ÉmileDELVAL GeorgesPARENT JulienWASSON Gustave--1918CAPON CharlesCOURTIN HenriDUCATILLON LéonDUREUX AlcideGUEDIN Eugène PrudentGUILLAUME FrançoisLEFEVRE FrançoisMARTINAGE Arthur
MONCHECOURT LouisTAILLEZ FrançoisVANDENABEELE CharlesVERNAGUT EugèneWILLIATTE François--ÉtrangersBOCHINSKY MartinCROVECKI FélixMITKO JosephPIETAPIETRASEZREYER JosephREYER SylvestreSTRADATA ÉmileSZTOR AndréTOMEZAK StanislasWACHSMUTH Jean--1919JOSEPH AlexisPENEZ PaulVERNAGUT Eugène--Mutilés décédés des suites de guerre1921DELANNOY Camille 1921DERIDDER Gérard 1921BOURLON Georges 1924MERTENS Alexandre 1928CARBONNEL Fernand 1929VASSEUR Louis 1930
Militaires et prisonniersCONSILLE JeanDELABRE ThéophileJARBEAU AlfredLAMOUR JeanPORTE NorbertBASTIEN LéonPIETOWSKI Édouard
STICKER AnatoleTWARDOWSKI FrançoisD'HALLUIN JeanTATIEZ Gustave--Déportés et fusillésDEBARGE GéraudDEVRED Fidèle
LEVERT ErnestOLESINSKI StanislasWILLIATTE Albert--Victimes civilesARIA Jean-BaptisteBEAUSSART ArmandBEAUSSART Charles
BEAUSSART Jean-MarieBEAUSSART-LESTIENNEDEVRED-DEWEZ AnnaFERRARI GiulioSKUZA FrançoisWACQUEZ François
LUCZAK Bernard
JURASZYK Raymond
GOUGET Jacques

Historique du monument

  • 1922
  • Inauguration 17/09/1922

    Le Grand Hebdomadaire, n° 39, dimanche 24 septembre 1922, p. 618. Les monuments aux morts se multiplient dans notre région, et presque chaque dimanche voit une inauguration de l’un d’entre ...

    Lire la suite
    Inauguration 17/09/1922
    Le Grand Hebdomadaire, n° 39, dimanche 24 septembre 1922, p. 618. Les monuments aux morts se multiplient dans notre région, et presque chaque dimanche voit une inauguration de l’un d’entre eux, parfois même de plusieurs. Il nous est impossible de rendre compte de ces belles solennités qui se développent suivant un programme identique. Presque toujours la cérémonie débute par un service religieux, à la mémoire de ceux qui, glorieusement, sont tombés aux champs de carnage ; une oraison funèbre prononcée avant l’absoute loue leur vaillance et tire les enseignements que comporte le sacrifice que ces héros ont fait d’eux-mêmes pour le salut de la patrie. Puis, soit au cimetière, soit sur la place publique, l’inauguration du monument qui doit perpétuer leur mémoire, se fait en présence des autorités locales, des sociétés d’anciens combattants, des sociétés de gymnastique et de préparation militaire, etc. Des discours sont prononcés, des fleurs sont jetées à profusion sur le socle du monument, des musiques se font entendre, et les assistants se retirent profondément impressionnés. Et partout, c’est la même chose, parce que toujours c’est le même courage, le même héroïsme qu’il s’agit de célébrer, parce que c’est la même reconnaissance, le même souvenir, la même émotion qu’apportent à ces solennités ceux qui y assistent. À vouloir rendre compte de ces grandioses manifestations on ne pourrait que se répéter ; aussi nous associant au sentiment pieux des manifestants, voulons-nous au moins, dans la mesure du possible, reproduite quelques-uns de ces monuments qui tous clament l’héroïsme de nos soldats et la foi de nos populations dans les immortelles destinées de la Patrie. Les photographies que nous reproduisons en disent plus que toutes les paroles dont nous pourrions les accompagner. Elles sont un témoignage durable de la vénération de notre région pour les grands morts qui furent ses enfants.