Aiseau-Presles

6250 (Hainaut - Belgique)
Conflits commémorés
  • 1914-18
  • Monument aux nations (sur Territoire Belge) - Aux Français

Description du monument

on y a érigé une arche en granit, financée par la famille d'un des Bretons qui y est enterré, qui devait avoir un grade plus important. En 2014, le 23 août, on y a organisé la reconstittution de la bataille, une vraie boucherie, tant due à la supériorité des armes côté allemand qu'à l'incompétence des donneurs d'ordre français qui abattaient les sous-officiers qui revenaient vers eux pour dire que leurs propres "auto-mitrailleuses" leur tiraient dans le dos ... 

Matériaux

Croix typiques des cimetières français, et granit pour l'arche qui porte les inscriptions. 

Commentaires

J'ai découvert ce cimetière tout à fait par hasard, et depuis, je parraine la tombe du Capitaine André Auzou, de Rouen, pour maintenir le souvenir de ces valeureux jeunes gens ... J'ai d'abord cherché une tombe portant le nom français de mes ancêtres, ( Coulon, Tambour, Denys, ...) ceux des ancêtres de mon compagnon ( Roseaux) et comme aucun de ces noms n'y figuraient, nous avons choisi un homme tombé près de notre commune ( Charleroi) et le Capitaine Auzou figurait comme tombé à Mont Sur Marchienne, ... sur les carnets français que j'ai consulté après, il serait tombé à Tarciennes, où il y a aussi un cimetière important vu le nombre de soldats massacrès là, dont un prince allemand. Comment son corps fut déplacé, personne ne peut donner la réponse ... Le cimetière de Tarciennes ne mentionnait que les noms des soldats français, et dans les années 1980, nous avons réclamé de rendre justice aussi aux jeunes allemands tombés là bas, ce qui fut fait au nom de la création de l'Europe... Mon arrière-grand-père était brancardier sur le front de l'Yser, il fut bombardé à Braydunes F, et soigné à la Panne... il est rentré en 1919,  a servi à maintes reprises d'otage pendant la Seconde Guerre Mondiale, et est mort dans son lit en 1975. Il a aussi inauguré un monument pour les tués de sa commune avec le Prince de Mérode, j'en ai encore des photos d'époque ... Ayant été contactée à ce propos, voilà pourquoi j'ai commencé à découvrir les cimetières de la région. 

Inscriptions présentes sur le monument

Si ma contribution vous intéresse, je m'engage à aller en prendre note, mais il s'agit d'un message de réconciliation ... C'est seulement à l'occasion de cette reconstitution, où les descendants de ce Breton sont venus, que l'ambassadeur d'Allemagne a présenté des excuses pour les massacres commis sur la population civile pour inciter les Français à ne pas leur résister, que la commune de Tamines a élevé le drapeau allemand sur le pont qui enjambe la Sambre ( à qq km de là) qui porte tous les drapeaux européens ... et donc, depuis, celui de l'Allemagne aussi. 

Les morts

Dans l'ossuaire se trouvent les restes non identifiés des soldats, des deux camps, sur les croix sont inscrits les noms des Français et alliés (Sénégalais, Marocains, ...) qu'on a pu retrouver ... 

plus de 6000 mais liste diponible auprès du comité organisateur du souvenir 

Historique du monument

  • Cérémonies diverses
    Source : l'armée française et le comité du souvenir belge.

    Défilé du régiment français le plus représenté parmi les morts et d'un corps d'armée belge qui peut varier, le 23 août , ou le dimanche le plus proche,  Cérémonie ...

    Lire la suite
    Cérémonies diverses

    Défilé du régiment français le plus représenté parmi les morts et d'un corps d'armée belge qui peut varier, le 23 août , ou le dimanche le plus proche, 
    Cérémonie d'hommage le 11 novembre. 

Soumettre de nouvelles informations

Photothèque

Il n'y a pas de photo

Localisation

Cimetière militaire

Cimetière militaire français de la Belle Motte, rue de la Belle Motte, à Aiseau en Belgique. Première bataille significative entre les Français et les Allemands, le 23 août 1914, plus de 6000 corps y sont enterrés, principalement des Normands et des Bretons, il y a d'ailleurs un cimetière Breton à qq km de là.